Bouffées de chaleur de la ménopause sont dues à la génétique

Ménopause bouffée de chaleur

Les bouffées de chaleur dont souffrent les femmes durant la ménopause pourraient être génétiques 

Les scientifiques ont en effet mis la main sur une variante génétique qui affecte un récepteur dans le cerveau régulant la libération d’œstrogènes. Or, c’est justement ce phénomène qui conduit à subir bouffées de chaleur et suées nocturnes. Jusqu’à sept femmes sur dix pourraient blâmer leur héritage génétique pour ce désagrément qui les empoisonne pendant cette période de leur vie. 

11 millions de variantes génétiques passées au crible

Plus de 11 millions de variantes génétiques ont été passées au crible avant de parvenir à cette découverte. Plus de 17.000 femmes ménopausées âgées de 50 à 79 ans ont également participé à ces travaux : elles ont fourni des échantillons d’ADN et répondu à des questions concernant leurs bouffées de chaleur et suées nocturnes.

Conclusion : les chercheurs ont observé chez ces femmes, que 14 variantes génétiques, toutes localisées sur le chromosome 4, étaient associées à des bouffées de chaleur.  Ces variantes génétiques sont liées à un récepteur de la tachykinine 3 situé dans le cerveau et qui joue un rôle régulateur dans la libération de l’œstrogène.

Cette découverte suscite de l’espoir chez les universitaires. Si cette variante génétique se confirme, la coauteur de l’étude, le Dr Carolyn Crandall, avance que cela pourrait conduire à des nouveaux traitements qui permettront de soulager ces désagréments de la ménopause.

Ces chercheurs, de l’université de Californie au États-Unis, ont publié l’étude dans la revue Ménopause.

D’ici à ce qu’une pilule miracle arrive,  voici quelques pistes de solutions afin de tenter d’apaiser un peu les symptômes des bouffées de chaleur.  

  • Éviter de prendre des repas trop copieux, des aliments épicés, de l’alcool, du thé et/ou du café.
  • Fractionner les repas en prenant cinq ou six collations par jour aide aussi.
  • Pensez à boire au moins 1,5 litre d’eau : vous ne transpirerez pas plus, mais cela permettra de fluidifier votre sang et d’hydrater votre peau.
  • Éviter les excitants et le stress, vous pouvez également améliorer votre condition.
  • L’exercice physique contribue à diminuer les symptômes des bouffées de chaleur.
  • Limiter le nombre de bains ou de douches chaudes, réduire ses visites au sauna, baisser le chauffage dans la résidence et dormir dans une chambre fraîche.
  • Deux couettes dans le même lit, une pour vous, une autre pour votre partenaire, vous permettront de dormir confortablement, ensemble, selon vos besoins respectifs.
PARTAGER

Commentaire Facebook !