Le Canada va augmenter la pollution et Justin Trudeau recevra un prix

pollution Canada

Juste après que le Canada annonce qu’il ne pourra respecter les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, on annonce que le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, recevra le prix du leadership mondial en matière d’énergie et d’environnement.

Chercher l’erreur: On apprend sur le site du premier ministre du Canada que pour souligner son engagement envers la durabilité énergétique et environnementale, Justin Trudeau va recevoir, lors du CERAWeek le 9 mars prochain, le prix du leadership mondial en matière d’énergie et d’environnement, et d’un autre coté le Sénat Canadien ainsi qu’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) annoncent tous deux au monde entier que le Canada ne pourra pas atteindre les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Elles vont même continuer à croître.

« Les marchés mondiaux sont de plus en plus intégrés et la demande mondiale de technologies propres et d’énergie renouvelable croît rapidement. Nous devons travailler ensemble afin de stimuler l’innovation dans le secteur énergétique, ce qui permettra de répondre aux futurs besoins mondiaux en matière d’énergie et de créer de bons emplois pour la classe moyenne dès aujourd’hui. L’objectif est de rendre notre économie plus compétitive et de léguer à nos enfants un environnement plus propre. » – Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Bon, où sont les bonnes nouvelles pour nous qui vivons sur notre la planète, je les cherche..

Rapport du Sénat

Le Sénat indique clairement dans son rapport, qui a été publié le 7 mars dernier, que les émissions de GES du secteur pétrolier et gazier, soit le quart des émissions totales au Canada, sont trop importantes pour être compensées par une simple augmentation de la production d’énergies alternatives comme l’hydroélectricité, l’éolien ou le solaire.

Il va même jusqu’à y écrire que dans l’hypothèse où «toutes les voitures et tous les camions, les avions, les trains et les bateaux cesseraient immédiatement d’émettre» cela serait insuffisant pour atteindre la cible de réduction de 30% des émissions à l’horizon 2030, tel que l’indique l’engagement du Canada, prise à la conférence climat de Paris.

Pour respecter son engagement sur le changement climatique, le Canada devrait émettre 523 mégatonnes en 2030 contre 732 mégatonnes en 2014. Selon les projections du Sénat, les émissions vont au contraire grimper à 742 mégatonnes en 2030.

«La réalisation de l’objectif fixé pour 2030 nécessitera un virage colossal des modes de production et des habitudes de consommation de l’énergie au Canada»

D’un autre coté , le deuxième rapport biennal du Canada sur les changements climatiques, publié quelques semaines plus tôt par l’organisme fédéral, Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), indique des chiffres différents. 

Projections des émissions du Canada en 2020 et en 2030 (Mt éq. CO2)

PROJECTIONS DES ÉMISSIONS DU CANADA EN 2020 ET EN 2030

Bien qu’il est immense, peu peuplé et couvert de forêts, le Canada n’en est pas moins le 9e plus gros émetteur mondial de gaz à effet de serre (GES).

Je vous pose la question suivante: Où allons nous si notre gouvernement annonce ne pas respecter les engagements de protection de l’environnement et que notre premier ministre, Justin Trudeau, est récompensé par un prix?

PARTAGER

Commentaire Facebook !