Les champignons sont-ils l’aliment anti-Alzheimer? Les scientifiques le pensent!

champignons

Manger des champignons peut aider à retarder ou prévenir le développement de maladies neurodégénératives liées à l’âge, comme la démence et la maladie d’Alzheimer.

Une nouvelle étude, des chercheurs de l’Université de Malaya en Malaisie, semble demontrer que la consommation régulière de champignons peut améliorer la croissance des nerfs dans le cerveau et ainsi aider à retarder le développement des maladies neurodégénératives liées à l’âge comme la démence et la maladie d’Alzheimer. 

Des études précédentes avaient démontré que les champignons ont le surprenant avantage de renforcir le système immunitaire et ont des propriétés anti-cancer.  Les champignons sont aussi l’une des rares sources naturelles de vitamine D.

Ils sont maintenant présentés comme un superaliment.  

Les scientifiques ont constaté que les champignons stimulent la production du facteur de croissance nerveuse (NGF), une molécule qui favorise ou qui inhibe la multiplication des cellules de l’organisme, principalement impliquées dans la croissance des nerfs dans le cerveau, et protègent contre les stimuli neurotoxiques tels que l’inflammation qui contribuent aux maladies neurodégénératives.

11 types de champignons comestibles ont été analysés. Toutes les espèces testées ont favorisé la régénération nerveuse périphérique, qui relie le cerveau et la moelle épinière.  

ChampignonsFIG. 1. (a) Hericium erinaceus, (b) Dictyophora indusiata, (c) Grifola frondosa, (d) Tremella fuciformis, (e) Tricholoma sp., (f) Termitomyces albuminosus.

ChampignonsFIG. 2. (a) Lignosus rhinocerotis, (b) Cordyceps militaris, (c) Pleurotus giganteus, (d) Ganoderma lucidum, and (e) Ganoderma neo-japonicum.

Les champignons pourraient donc protéger les neurones des substances chimiques qui causent la mort cellulaire, et réduire ou retarder le développement de la neurodégénérescence liée à l’âge, d’après les chercheurs.

Il y a environ 100 espèces de champignons et certains d’entre eux peuvent être de grands médicaments naturels. 

Les cas de maladies neurodégénératives vont augmenter 

Selon les derniers rapports de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la prévalence des maladies neurodégénératives telles que la démence et la maladie d’Alzheimer va continuer à augmenter de façon constante et devrait atteindre 42 millions de cas dans le monde en 2020. Dans cet esprit, cette étude ouvre une nouvelle voie pour éviter le risque de ces maladies chroniques. 

Les chercheurs croient que les traitements médicamenteux pratiqués actuellement pour les maladies neurodégénératives sont inefficaces et ont de nombreux effets secondaires. Par conséquent, nous devons trouver des solutions appropriées pour prévenir ou réduire la gravité des maladies neurodégénératives associées à une altération neuritogenèse.

Cette étude est publiée dans le Journal of Medicinal Food

PARTAGER

Commentaire Facebook !