Le vaisseau spatial russe Progress va s’écraser

russia-progress

Le vaisseau russe Progress M-27M, avec qui le contact a été perdu depuis une semaine, est en chute libre et atteindra l’atmosphère terrestre.

D’après les calculs des spécialistes de Roskosmos, il se désintégrera le 8 mai entre 01h23 et 21h55.

«Le vaisseau devrait se consumer en traversant les couches de l’atmosphère de la Terre, et seulement quelques fragments atteindront la surface de la planète».

Il est possible que les gros éléments du vaisseau survivent à la traversée de l’atmosphère comme les propulseurs, pièces d’amarrage et réservoirs de carburant. La probabilité que ceux-ci s’écrasent sur une zone habitée reste très faible, moins de 3%. À mesure que l’heure d’entrée dans l’atmosphère approche, il sera possible de savoir exactement où les débris tomberont.

Selon les spécialistes de l’ESA:

“Il est impossible de dire sur quel point de la surface de la terre cela va se produire”, “En principe le vaisseau pourrait retomber n’importe où, sur les terres émergées ou dans les océans, entre les 51e parallèles Nord et Sud”

Rappelons que seulement quelques heures après son décollage le 28 avril 2015, le Progress M-27M devait s’arrimer à la Station spatiale internationale afin de le ravitailler, mais n’a plus répondu aux ingénieurs russes et a commencé à avoir des réactions incontrôlables.

Une commission d’enquête a été chargée d’établir les circonstances de l’incident, qui semble avoir eu lieu au moment de la séparation entre le vaisseau et la fusée.

La perte de ce vaisseau qui aura coûté près plus d’un demi-milliard de dollars constitue un coup dur pour le secteur spatial russe, un domaine stratégique, déjà dans le collimateur du pouvoir pour de cuisants revers.

Ce retard dans l’approvisionnement ne met pas en danger l’équipage de l’ISS qui dispose de plusieurs mois de réserves. Un vaisseau de ravitaillement Dragon, de la société américaine SpaceX, devrait rallier l’ISS au plus tôt le 19 juin.

Trois à quatre cargos Progress sont envoyés chaque année dans l’espace, apportant du matériel et autres fournitures nécessaires à la vie dans l’ISS. Normalement, après leur mission ils sont guidés afin de pouvoir se consumer dans l’atmosphère au-dessus de l’océan Pacifique.

PARTAGER

Commentaire Facebook !