Les conditions de travail ont des effets à long terme sur la santé

exposition à des risques psychosociaux au travail

Quand un salarié a été exposé à des conditions de travail physiquement pénibles ou à des risques psychosociaux, il risque plus souvent d’être en mauvaise santé à l’âge de la retraite.

L’exposition à des contraintes physiques augmente de 32% le risque de maladies chroniques et de 42% la probabilité de devoir limiter ses activités, a détaillé Thomas Barnay, professeur de sciences économiques à l’université Paris-Est Créteil, lors d’un colloque organisé à Paris par la Chaire Transitions Démographiques Transitions Economiques.

L’exposition à des risques psychosociaux (RPS) a elle aussi des effets sur la santé physique ultérieure, mais dans une moindre mesure, avec un risque de limitations d’activités accru de 20%.

En matière de santé mentale, en revanche, le fait d’avoir été exposé à des RPS au cours de sa carrière (comme travailler sous pression, vivre des tensions avec les clients, etc.) fait exploser les risques pour les retraités: +78% d’épisodes dépressifs, +92% de troubles anxieux généralisés.

La consommation d’antidépresseurs augmente elle aussi (+52%) et les femmes sont davantage touchées que les hommes, avec 2,4 fois plus de troubles anxieux. A contrario, les contraintes physiques ne jouent aucun rôle sur la santé mentale des retraités.

Tous ces risques augmentés ont été mesurés pour des personnes ayant été exposées à une contrainte pendant au moins huit années ou plusieurs facteurs pendant au moins quatre années.

L’économiste, après avoir rappelé que fondamentalement “travailler améliore la santé, par rapport au fait de ne pas travailler” s’est également employé à isoler “l’effet causal de la retraite sur la santé des salariés”.

Il tire le constat que de manière générale, le passage à la retraite est “bénéfique”, mesurant notamment une diminution de l’anxiété et de la dépression. Pour les femmes, l’effet du passage à la retraite est “bénéfique uniquement sur la santé mentale”, souligne-t-il.

Sourcemedecinesciences.org
PARTAGER

Commentaire Facebook !