Conseils santé pour la journée mondiale du diabète

journee-mondiale-diabete

À l’approche de la journée mondiale du diabète, qui aura lieu le 14 novembre prochain, les médecins et professionnels de santé rappellent l’importance d’équilibrer les repas. 

Ainsi en cette période, ils vous recommandent 5 principes diététiques simples à mettre en place.

Privilégier des fruits à index glycémique bas

Les recommandations santé nous encouragent à manger 5 fruits et légumes par jour. Pour les diabétiques, il est conseillé d’éviter les fruits dits à “index glycémiques élevés” qui font monter en flèche le taux de sucre dans le sang. Mieux vaut éviter les bananes, les dattes, l’ananas, la mangue, et préférer les fruits rouges (framboises, fraises, mûres, myrtilles), les pommes, les poires, les oranges, les pamplemousses, les pêches, les nectarines. À noter que la cannelle abaisse le taux de sucre dans le sang. Elle peut sucrer café, thé et être saupoudrée sur un yaourt ou du fromage blanc.

Sélectionner les desserts les plus “light”

Certaines pâtisseries préparent des gâteaux pour les diabétiques qui divisent par deux la teneur en sucre des douceurs, notamment grâce à des substituts naturels au sucre. Ces petits plaisirs sont à consommer occasionnellement et toujours dans le cadre d’un repas pour limiter l’effet hyperglycémiant.

Privilégier les aliments anti-inflammatoires

Au régime à index glycémique bas, les personnes diabétiques sont invitées à associer un régime de type méditerranéen, anti-inflammatoire, axé sur les poissons gras (saumon, sardines, maquereaux), les légumes et les huiles d’olive et de colza. L’inflammation est une des causes de l’insulino-résistance.

Avoine et l’orge, les céréales autorisées

Ces deux céréales riches en fibres sont intéressantes pour les personnes diabétiques, car elles ralentissent l’absorption des glucides dans l’intestin et permettent donc de mieux réguler la glycémie et les besoins en insuline. Selon une dernière étude, publiée dans l’European Journal of Clinical Nutrition, l’orge, tout comme l’avoine, réduirait le risque de maladie cardiovasculaire, lié au mauvais cholestérol: le LDL. L’action de l’orge pourrait principalement bénéficier aux patients souffrant de diabète de type 2 qui affichent des taux de mauvais cholestérol élevés.

Épices et aromates pour dompter la glycémie

Les personnes diabétiques peuvent agrémenter leur assiette de curcuma, de cannelle, de clou de girofle, d’ail et d’oignon sans mettre leur santé en danger. Au contraire ces aromates et épices sont non seulement capables de baisser le taux de sucre dans le sang, sans compter la source de plaisir qu’elles peuvent apporter au moment des repas.

L’OMS lance aussi un appel pour enrayer la progression fulgurante des cas de diabète dans le monde:

  • 422 millions de personnes sont diabétiques dans le monde.
  • 80% des décès par diabète se produisent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • En 2030, le diabète pourrait devenir la 7e cause de décès dans le monde.

Pourquoi fête-ton cela le 14 novembre?

Le 14 novembre 1891 naissait celui qui allait changer à tout jamais le traitement du diabète : Sir Frederick Banting, l’un des découvreurs de l’insuline.

Cent ans après sa naissance, en 1991, la Fédération Internationale du Diabète (FID) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) créent une journée consacrée aux campagnes de sensibilisation au diabète suite à la croissance fulgurante de la maladie. Le 20 décembre 2006, l’Organisation des Nations Unies (ONU) adopte la résolution 61/225 faisant du 14 novembre la Journée mondiale du diabète. Une journée maintenant célébrée aux quatre coins du globe.

Commentaire Facebook !