Les consoles de jeux interdites en Chine ? plus pour longtemps !

Saviez vous que les consoles Xbox, Playstation et Wii étaient interdites en Chine.

La Chine, qui est le pays qui héberge les plus grands fabricants des composantes de consoles de jeux, en avait interdit la vente en 2000 afin de “préserver le développement mental et physique des enfants”.

consojeux3

Cela devrait bientôt changer. En effet, d’après plusieurs médias, et  particulièrement le “South China morning post” (SCMP) et le magazine américain d’informations économiques “Forbes”,  le nouveau Premier ministre chinois, Li Keqiang, est sur le point de mettre un terme à cette règle vente vieille de 13 ans qui frappait les consoles de jeux vidéo.

Cette nouvelle, si elle vient à se confirmer, va déposer du baume au cœur des trois constructeurs historiques de consoles de jeu, Microsoft, Sony et Nintendo. L’ouverture d’un marché comptant plus d’un milliard de consommateurs potentiels pourrait leur permettre de voir l’avenir de manière plus sereine.

Mais le paradis chinois ne va pas s’ouvrir à eux du jour au lendemain. Il faut encore obtenir l’autorisation formelle du ministère de la Culture qui doit s’assurer que les jeux vendus sur ces consoles ne sont pas trop violents ou politiquement sensibles pour les jeunes, assure une source proche du dossier.

De plus, et c’est le point le plus important, l’autorisation de vente serait soumise à la condition que les consoles pour les consommateurs chinois soient construites à Shanghaï et nulle part ailleurs.

Le régime communiste cherche actuellement à renforcer l’attractivité économique de la ville côtière par tous les moyens nécessaires. Ainsi pour la Chine, ce triumvirat qui règne sur le monde des consoles servirait d’appât de luxe pour les investisseurs étrangers.

Ironiquement Microsoft, Sony et Nintendo construisent déjà leurs consoles en Chine… mais pas à Shanghaï. Alors, pour satisfaire Pékin, ils seront donc obligés de trouver de nouveaux partenaires et possiblement construire des nouvelles usines. Des tracasseries administratives et de nouvelles dépenses que les trois géants du secteur seront surement prêts à supporter pour réussir à toucher directement l’immense marché d’un milliard de personnes.

Les consoles des trois constructeurs, ainsi que les copies, sont déjà largement disponibles pour les Chinois férus de jeux vidéo qui savent chercher en dehors des réseaux légaux de distribution. Présentement, Microsoft, Sony et Nintendo ne voient pas la couleur de l’argent de ces ventes illégales. Jusqu’à aujourd’hui, ils ne pouvaient que s’en plaindre. Alors, s’ils obtiennent le droit de vendre leurs consoles sur le sol chinois, les constructeurs pourront dégainer une offre légale afin de conter le marché noir.

 

PARTAGER

Commentaire Facebook !