Découverte d’un septième continent, la Zealandia.

Zealandia

Des chercheurs annoncent la découverte d’un nouveau continent.

Un vaste territoire presque complètement submergé dans le sud-ouest de l’océan Pacifique, c’est à dire l’ensemble de la Nouvelle-Zélande et de la Nouvelle Calédonie, seraient en réalité les parties émergées d’un continent caché. C’est le postulat d’un groupe de chercheurs océaniens, qui vient de publier dans la revue de la Société américaine de géologie une étude nommée “Zealandia: le continent caché de la Terre“.  

Dans cet article des chercheurs présentent la ” Zealandia ” comme un continent, dont 94 % de la surface se trouve sous l’océan Pacifique.

Les trois territoires majeurs qui émergent aujourd’hui de l’eau sont les îles Nord et Sud de la Nouvelle-Zélande ainsi que la Nouvelle-Calédonie.

La ” Zealandia “, aussi appelé le continent Nouvelle-Zélande, serait un continent quasi-submergé qui s’est affaissé après le détachement de l’Australie.

Le facteur  «émergé, au dessus de l’eau » semble crucial pour être reconnu à titre de continent. Mais les auteurs de l’article assurent que la ” Zealandia ” en a tous les attributs.

Ils ont en effet considéré d’autres facteurs que respecte la recrue continentale :

  • Altitude au-dessus de la zone environnante;
  • Géologie distinctive;
  • Zone bien délimitée;
  • Croûte plus épaisse que le plancher océanique habituel.

La Zealandia mesure cinq millions de kilomètres carrés, ce qui équivaut aux deux tiers du continent voisin : l’Australie.

Zealandia
La “Zealandia” se situe à l’est de l’Australie, mais presqu’entièrement submergée sous l’océan Pacifique. Image : Geological Society of America’s Journal

Vingt ans de travail

L’auteur principal de l’article, le géologue néo-zélandais Nick Mortimer, affirme que les scientifiques recherchent des données pour appuyer le cas de la ” Zealandia ” depuis deux décennies.

“Ce n’est pas une découverte soudaine, mais une prise de conscience progressive”, expliquent les chercheurs. Il y a encore 10 ans, nous n’aurions pas eu les données suffisantes et la confiance dans l’interprétation de ces données pour écrire ce document”. Grâce aux nouvelles données obtenues à la suite d’expéditions géologiques marines, les scientifiques assurent l’existence de ce continent, déjà évoqué dans le monde scientifique.  

La valeur scientifique découlant du classement de la ” Zealandia ” à titre de continent est de loin supérieure à l’ajout d’un simple nom sur la liste. Le fait qu’une bonne partie de la superficie de ce continent se trouve sous l’eau et qu’il est non fragmenté en fait un cas utile afin d’explorer la cohésion et la rupture de la croûte continentale, indique Nick Mortimer.

La ” Zealandia ” se serait formé il y a 60 à 85 millions d’années à partir du Gondwana, l’ancien supercontinent qui incluait l’Antarctique, l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Australie et l’Inde. D’après les chercheurs, Zealandia serait donc le « septième continent géologique le plus grand » et le « plus jeune et plus immergé  » des continents.

 

PARTAGER

Commentaire Facebook !