Des milliers de poissons morts liés à la pollution humaine

Pour la troisième fois en moins d’un an, des milliers de poisson sont retrouvés morts aux abords des installations des Jeux Olympiques de 2016.

En avril c’était plus de 50 tonnes de poissons et le secrétariat de l’environnement de la ville avait déclaré que c’était le résultat de pluies récentes et du niveau de mer élevé, ce qui avait causé la chute de la température de l’eau du lac. Il avait aussi souligné que les niveaux d’oxygène dans le lac étaient normaux.

fish-rio

Au même endroit, en décembre la quantité de poissons morts n’avait pas été révélé mais la source de la pollution provenait de bactéries qui sont normalement présents dans les déchets hospitaliers.

Pour le présent incident, le biologiste et environnementaliste brésilien Mario Moscatelli a déclaré que les eaux usées avaient tué au moins une tonne de poissons dans une baie située à proximité du parc olympique. À l’endroit même où auront lieu de nombreuses épreuves des Jeux de Rio en 2016.

Moscatelli a indiqué samedi que les carcasses de milliers de tilapias, bars et mugilidaes étaient apparues sur les rives de la baie de Jacarepagua à Rio de Janeiro vendredi. Il a confié que ce phénomène pourrait se reproduire pendant les JO l’an prochain.

Cette baie n’accueillera pas d’épreuves olympiques, mais elle est située à proximité du parc olympique, a rappelé Moscatelli.

Il a expliqué que ces poissons étaient probablement morts à cause du manque d’oxygène attribuable au déversement de substances polluantes et des eaux usées dans la baie provenant des condos et des bidonvilles environnants.

PARTAGER

Commentaire Facebook !