La galaxie la plus lointaine connue à ce jour

lentille graviationnelle

Les télescopes spatiaux Hubble et Spitzer, de la NASA, viennent de prendre en photo l’une des galaxies les plus lointaines de l’univers connue à ce jour, nous faisant remonter à une époque où l’univers n’avait que  650 millions d’années, soit il y a plus de  13,7 milliards d’années.

Galaxie Abell 2744Environ 30 fois plus petite que la Voie lactée, cette galaxie, qui s’est vue affublée du nom de Abell2744 Y1, produirait environ 10 fois plus d’étoiles, ce qui serait typique des galaxies ayant existé alors que l’Univers était encore jeune.

Les scientifiques à l’origine de sa découverte estiment que son spectre aurait un décalage vers le rouge de 8. Le décalage vers le rouge est un phénomène optique comparable à l’effet Doppler, et utilisé comme un système de mesure en astronomie.

Il est basé sur le décalage que subit la lumière renvoyée par l’astre en traversant l’Univers vers de plus grandes longueurs d’onde, et donc vers le rouge.

Ainsi, plus un décalage vers le rouge est important, plus un astre est lointain.




Jusqu’à maintenant, les astres les plus lointains connus montraient un décalage vers le rouge de 7, mais certains scientifiques estiment qu’il reste à découvrir des astres qui présenteraient un décalage vers le rouge pouvant aller jusqu’à 11.

Vidéo de la profondeur de cet amas de galaxies

[divider]

Comment a t’on réussi cette découverte ?

Hubble capte la lumière de galaxies, projetée il y a plus de 13,7 milliards d’années

Abell 2744

En utilisant une lentille grossissante existant naturellement dans l’espace, le télescope spatial Hubble a jeté le plus profond regard dans l’espace, en utilisant l’amas de galaxies Abell 2744.

La NASA, pour son enquête de 3 ans appelée “Frontier Field”, a utilisé la puissance de Hubble, une longue exposition et ce qui est appelé une “lentille gravitationnelle”, qui se forme naturellement lorsque les gravités de galaxies individuelles, regroupées, se combinent pour devenir si puissantes qu’elles déforment l’espace environnant.

Ci-dessous, l’illustration de l’effet de lentille gravitationnelle

Lentille gravitationnelle

Cette courbure de l’espace et de la lumière crée une “lentille grossissante” naturelle qui magnifie les galaxies se trouvant derrière et qui seraient autrement au-delà de notre vue, permettant aux astronomes de voir près de 3000 galaxies distinctes, y compris certaines des plus jeunes que la NASA n’ai jamais découvertes, dont la petite nouvelle.

La lentille gravitationnelle est produite par Abell 2744, un groupe de plusieurs centaines de galaxies situées à 3,6 milliards d’années-lumière de la Terre.

gravité d’Abell 2744

Les galaxies en arrière-plan sont  à plus de 13 ,7 milliards d’années-lumière de la Terre dont la lumière a été magnifiée et éclaircie par l’immense gravité d’Abell 2744.

amas de galaxie

C’est grâce  à la mission “Frontier Field”, qui durera 3 ans, que la NASA  en combinant les images d’Abell 2744 avec celles obtenues  des télescopes spatiaux Chandra et Spitzer  qu’ils espèrent faire la lumière sur la façon dont les galaxies évoluent.

Jason Surace, du NASA’s Spitzer Science Center de l’Institut Technologique de Californie, explique:

« Il n’existe qu’une poignée de galaxies à cette distance que nous connaissions »

« Notre programme travaille à la découverte de galaxies encore plus distantes. Ce n’est qu’un aperçu de ce que nous découvrirons ensuite ».

<

PARTAGER

Commentaire Facebook !