La télévision via Internet en croissance.

Les consommateurs américains regardent de plus en plus de télévision sur internet et en décalé au lieu de regarder les programmes en direct, selon une étude publiée par le cabinet Deloitte.

Parmi les personnes interrogées, 56% ont dit regarder des films diffusés en flux au moins une fois par mois, et 53% des émissions de télévision.

Les spectateurs de l’ensemble du panel interrogé ont consacré seulement 45% de leur temps de visionnage à la télévision en direct. Ce taux tombe à 35% pour la tranche 26-31 ans, et à 28% pour les 14-25 ans.

«La notion de consommateurs assis dans leurs salons pour regarder des émissions de télévision à des horaires programmés, particulièrement parmi les jeunes générations, laisse rapidement la place à un marché de téléspectateurs utilisant de multiples appareils à l’intérieur et à l’extérieur de la maison pour regarder des contenus quand ils le décident», notent les auteurs de l’étude de Deloitte.

«En 2014, il y a eu une transition entre une télévision sur rendez-vous (avec des horaires imposés par les chaînes NDLR) à un grand nombre de consommateurs regardant de manière boulimique selon leur propre calendrier», ajoutent-ils. 68% des sondés avouent avoir fait du «binge-watching» en regardant au moins trois épisodes d’un programme à la suite en une seule fois, et 31% disent même le faire au moins une fois par semaine.

La transition est particulièrement sensible chez les jeunes générations: plus de 70% des 14-25 ans disent que la diffusion en flux est leur méthode préférée pour regarder la télévision et 80% disent faire du «binge-watching» en regardant une série d’épisodes à la suite.

Par ailleurs, 3% de l’ensemble des sondés disent avoir annulé leur abonnement à la télévision par câble ou par satellite l’an dernier, et 7% disent l’envisager.

L’étude est basée sur une enquête auprès de 2.076 Américains âgés de 14 ans ou plus, et réalisée entre le 3 et le 19 novembre.

PARTAGER

Commentaire Facebook !