Le virus Zika peut se transmettre lors de relation sexuelle

sperme

Une fois contaminé, le virus Zika peut persister dans le sperme plus de quatre mois après l’infection.

Nous vous avions mentionné dans un article précédent qu’il y avait une possibilité de transmission du virus Zika, c’est malheureusement maintenant confirmé! Le virus Zika ne se transmet plus uniquement par les piqûres de moustiques infectés. 

Dans une lettre publiée dans The Lancet, une prestigieuse revue médicale britannique, le Dr. Guillaume Martin-Blondel et l’ensemble de ses collègues du Inserm-CNRS/Centre hospitalier de Toulouse confirment la persistance du virus dans le sperme.

Chez un homme de 32 ans qui était revenu de Guyane avec des symptômes de l’infection Zika, ils ont constaté que le virus Zika était présent dans les prélèvements de sang et d’urine jusqu’au 37e jour et qu’il persistait jusqu’au 141e jour dans le sperme.

 Le Dr Martin-Blondel, chercheur et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, a indiqué que: 

“Nous avons détecté la présence du virus Zika à l’intérieur d’environ 3,5% des spermatozoïdes de ce patient”

Chez deux autres patients, le virus Zika a persisté de 69 à 115 jours dans le sperme. Les facteurs influençant ces différences de durée de la présence du virus dans le sperme d’un individu à l’autre restent inconnus. Les chercheurs précisent que dès le diagnostic posé, ces hommes se sont vus conseiller d’avoir des rapports sexuels protégés.

Pour d’autres virus sexuellement transmissibles, tels que le VIH, le virus reste en quelque sorte “collé” à la surface du spermatozoïde, mais pour le virus Zika c’est plus grave encore car le virus Zika lui se glisse aussi à l’intérieur même des spermatozoïdes et est présent dans le liquide séminal 

Selon les chercheurs, leurs observations soulèvent des interrogations sur la nécessité d’inclure la recherche de virus Zika lors du contrôle de spermatozoïdes dans les centres de fertilité car il est impossible réaliser un “lavage séminal” des dons de patients infectés.

La prudence est donc maintenant aussi de mise avec les gens porteurs de ce virus , car nous le rappelons, ce virus est responsable de graves malformations du fœtus et depuis son apparition les autorités sanitaires ont assisté à une recrudescence de cas de microcéphalies chez les nouveau-nés.

Cette nouvelle mise en garde rappelle l’importance de ce protéger lors des rapport sexuelle.

PS: Santé Canada conseille aux personnes affectés ainsi qu’à leurs partenaires sexuels de prendre des précautions pour se protéger du virus. De plus, après vous être fait soigner,  vous devriez également attendre 6 mois avant d’essayer de concevoir un enfant afin de vous assurer que toute infection soit parfaitement éliminée du corps.

PARTAGER

Commentaire Facebook !