Des pirates s’incruste dans le réseau Américain

Le ministère des affaires étrangères américain n’arrive pas à contrer des attaques informatiques qui durent maintenant depuis trois mois.

La porte parole, Jennifer Psaki, a révélé vendredi 20 février qu’ils font face chaque jour à des milliers de tentatives d’attaques informatiques.

En novembre dernier, le ministère des affaires étrangères américain avait découvert la présence de pirates dans son réseau informatique et, en particulier, dans sa messagerie électronique dédiée aux échanges non classifiés. Des mesures d’urgence avaient été prises, comme l’arrêt de cette messagerie électronique.

Malgré tous les efforts, ils sont toujours là.

D’après des sources de Bloomberg et du The Wall Street Journal, le ministère n’a toujours pas réussi à éjecter les intrus de son réseau. Ces derniers seraient particulièrement agiles et changeraient de stratégies d’attaques en permanence pour se maintenir en place et préserver des accès à distance à certains ordinateurs. Dès que les administrateurs systèmes suppriment un malware, il réapparait sous une autre forme.

Jennifer-PsakiVia sa porta parole, le ministère ne confirme pas cette information.

« Nous avons une sécurité élevée pour protéger nos systèmes informatiques et nos informations »

Par contre, elle a concédé que les attaques contre une liste de plus en plus importante d’institutions publiques et privées étaient en augmentation, et davantage sophistiquées.

« Nous repoussons avec succès des milliers d’attaques chaque jour, et nous les gérons en collaboration avec d’autres agences gouvernementales compétentes »

L’attaque informatique originale semblait liée au gouvernement russe et les pirates s’étaient emparé de courriels relatifs à la crise en Ukraine, a ajouté l’une des sources au Wall Street Journal.

“Chaque fois que les enquêteurs trouvent et bloquent un hacker, l’intrus modifie légèrement sa manière d’entrer dans le réseau pour essayer de repasser les défenses”

La nouvelle guerre froide se joue sur Internet.

PARTAGER

Commentaire Facebook !