Les ventes de tablettes continuent de reculer

Les ventes mondiales de tablettes informatiques ont de nouveau baissé au premier trimestre, selon des estimations de deux cabinets de recherche.

D’après IDC, seulement 47,1 millions d’unités ont été écoulées au premier trimestre, soit 5,9% de moins qu’un an plus tôt. C’est le deuxième trimestre consécutif de recul des ventes, après déjà -3,2% au quatrième trimestre 2014.

Strategy Analytics évalue même le repli pour le premier trimestre à 9% avec 51,8 millions d’unités vendues.

Le marché des tablettes, qui avait enregistré une croissance explosive après le lancement de l’iPad d’Apple en 2010, montre de nets signes de ralentissement depuis plusieurs trimestres.

Certains observateurs envisagent un début de saturation en particulier dans les pays développés, même si le patron d’Apple Tim Cook a encore estimé cette semaine qu’il restait de la marge pour développer des usages en entreprise. Certains acteurs du secteur ont aussi fait état d’un rythme de renouvellement des appareils moins rapide que pour les téléphones intelligents.

Si le ralentissement se confirme, «nous voyons quelques zones de croissance commencer à se matérialiser», a commenté jeudi Jean Philippe Bouchard, un analyste d’IDC.

Il a relevé en particulier que les tablettes intégrant une puce de téléphonie mobile, qui ne dépendent donc pas de la proximité d’un réseau wifi, affichaient des performances meilleures que le reste du marché.

L’autre créneau qui se distingue est celui des «deux en un», à mi-chemin entre tablettes et ordinateurs portables avec des éléments détachables. Elles «représentent encore une petite portion du marché global, mais la croissance dans ce créneau est stupéfiante avec des fabricants comme Asus, Acer et E-FUN capables d’offrir des produits à très bon prix; et des fabricants comme Microsoft qui soutient la croissance dans le haut de gamme avec des appareils comme la Surface Pro 3», note un autre expert d’IDC, Jitesh Ubrani.

Malgré un net ralentissement de ses ventes (-22,9% sur un an à 12,6 millions d’unités), le groupe américain Apple et son iPad restent en tête du marché mondial dont ils se sont adjugés 26,8% au premier trimestre.

Le rival sud-coréen Samsung se maintient en deuxième position (19,1% du marché) malgré lui aussi un net repli de ses ventes (-16,5% à 9 millions d’unités).

En troisième position avec 5,3% du marché, le groupe chinois Lenovo est l’un des rares à voir ses ventes continuer de progresser (+23% à 2,5 millions), profitant selon IDC de son large éventail de produits et notamment de nombreuses offres à bas prix.

Le Taïwanais Asus et le Sud-Coréen LG Electronics bouclent le top 5 avec des parts de marché de respectivement 3,8% et 3,1%.

Strategy Analytics, qui répartit le marché en fonction du système d’exploitation utilisé sur les appareils et non de leur marque, octroie pour sa part 24% de part de marché à Apple et iOS, 69% au système Android de Google et 6,6% à Windows, le système d’exploitation de Microsoft.

«La Surface Pro 3 de Microsoft enregistre de meilleures performances que la version précédente, sa cousine plus abordable (et plus petite, NDLR) Surface 3 sort à la fin du deuxième trimestre, et des fabricants de PC et de marques blanches testent les limites des tablettes à bas coups de moins de 9 pouces (22,9 centimètres) avec une version gratuite de Windows», a remarqué Peter King, un expert de Strategy Analytics.

Pour lui, ajouté à l’arrivée plus tard cette année d’une nouvelle version du système d’exploitation de Windows censée s’adapter à toutes les plateformes, Windows 10, cela crée «les bases de davantage de croissance».

PARTAGER

Commentaire Facebook !