Philae est toujours en sommeil sur sa comète

comète robot Philae

Le robot Philae, endormi sur une lointaine comète depuis la mi-novembre, n’a pas répondu à la sonde européenne Rosetta qui a essayé d’entrer en contact avec lui ces derniers jours.

Faute de lumière suffisante pour ses batteries solaires, Philae hiberne sur la comète «Tchouri» depuis le 15 novembre 2015, après un voyage cosmique de dix ans en compagnie de Rosetta et un atterrissage historique et mouvementé le 12 novembre.

La comète se rapprochant du Soleil, l’Agence spatiale européenne (ESA) a voulu voir où en était Philae.

La sonde Rosetta, qui accompagne la comète dans sa course vers le Soleil, a envoyé des signaux au robot pendant neuf jours, du 12 au 20 mars. Mais Philae n’a pas réagi.

«Il fait peut-être encore trop froid sur la comète. Peut-être que le robot n’a pas encore assez de puissance pour envoyer un signal», a souligné vendredi l’agence spatiale allemande DLR dans un communiqué.

«C’était une tentative précoce. Nous allons répéter ce processus jusqu’à ce que nous recevions une réponse de Philae. Nous devons être patients», a déclaré Stephan Ulamec, responsable de l’atterrisseur au DLR à Cologne, en Allemagne.

Pour sortir de sa léthargie le robot a besoin d’une température interne supérieure à – 45 degrés Celsius et d’au moins 5 watts de puissance pour se rallumer automatiquement. Tant qu’il n’est pas en mesure de générer 19 watts, il ne pourra pas envoyer de signaux à la Terre via la sonde.

L’équipe en charge de l’atterrisseur compte réessayer d’entrer en contact avec lui via Rosetta en avril.

PARTAGER

Commentaire Facebook !