Piratage des freins à près de 130 km/h

car hackek

Et oui, deux hommes disent pouvoir forcer une Toyota Prius à freiner brusquement à près de 130 km/h.

Ils disent aussi pouvoir désactiver les freins d’une Ford Escape se déplaçant à une vitesse très lente, de telle sorte que le véhicule continuerait de se déplacer, que le conducteur appuie ou non sur la pédale.

Ils ont réussi ce tour de force avec seulement un petit ordinateur personnel, quelques lignes de code et une manette de Nintendo afin de ce brancher sur le port réservé au diagnostic pour ensuite envoyer leurs propres commandes à la voiture: accélération, freinage, direction, etc.

Une Ford Escape, une Toyota Prius et de nombreux autres modèles se sont ainsi retrouvés sous leur contrôle.

Le piratage de voiture n’est pas nouveau et pourtant ce procédé est peu connu, car son secret est étroitement gardé. Mais tout ça est sur le point de changer grâce à deux spécialistes de logiciels informatiques.

Mais ne vous en faites pas trop pour l’instant car ces deux hommes, Charlie Miller et Chris Valasek,  sont des spécialistes en sécurité informatique. Leur travail consiste à découvrir les vulnérabilités des logiciels avant que les pirates informatiques exploitent les failles.

Après plusieurs mois de recherches et grâce à une subvention du gouvernement américain, ils ont annoncé qu’ils allaient publier dans un livre blanc de 100 pages les différentes techniques d’attaques des systèmes de la Toyota Prius et de la Ford Escape.

Avez vous une des ces voitures  ?

Il y a quand même une information plus ou moins rassurante dans l’information transmise aux médias pour les propriétaires de ces deux types de voitures:  ils affirment que lors de leurs essais de piratage, ils étaient assis à l’intérieur des voitures et utilisaient des ordinateurs portables connectés directement aux réseaux informatiques des véhicules.

Ils ne mentionnent pas si on peu ou ne peu pas faire la même chose à distance et ce, par voie hertzienne. 

PARTAGER

Commentaire Facebook !