PLATO ! Un nouveau satellite de recherche d’exoplanètes

L’Agence spatiale européenne (ESA) a retenu comme nouvelle mission scientifique un observatoire spatial, baptisé PLATO, capable de repérer des exoplanètes.

Mais nous sommes encore très loin d’obtenir des résultats car la mission PLATO (pour PLAnetary Transits and Oscillations of stars), qui étudiera les transits planétaires et les oscillations stellaires, ne devrait être lancée qu’en 2024.

Quoi qu’il en soit, cette intention de mission a été sélectionnée par le Comité du Programme scientifique de l’ESA dans le cadre de l’établissement de son programme Vision Cosmique pour la période de 2015 à 2025. Le budget établi pour la mission PLATO serait de 600 millions d’euros.

caméras du télescope PLATOL’ESA a indiqué que:

«Grâce à ses 34 petits télescopes et caméras, PLATO recherchera des planètes orbitant autour d’un million d’étoiles dispersées à travers la moitié du ciel»

La mission se concentrera particulièrement à repérer et caractériser des planètes de la même taille que la Terre, ainsi que des «super-Terres», des planètes situées dans la «zone d’habitabilité» de leur étoile hôte, c’est-à-dire à une distance telle que de l’eau peut exister à l’état liquide à la surface de la planète.

Elle s’efforcera ainsi de répondre à deux des grandes questions sur lesquelles porte le programme Vision Cosmique: quelles sont les conditions nécessaires pour que se forment les planètes et pour qu’apparaisse la vie, et comment le Système solaire fonctionne-t-il?

Dans le communiqué, Alvaro Giménez, directeur Science et Exploration robotique à l’ESA, affirme que les découvertes de PLATO :

«Nous aideront à comparer l’architecture de notre propre système solaire à celle d’autres systèmes planétaires»

Ce satellite d’observation doit être lancé par une fusée Soyouz depuis le port spatial de l’Europe à Kourou en 2024. Il sera placé en orbite autour du point de Lagrange L2, une zone précise dans l’espace, située à 1,5 million de kilomètres derrière la Terre vue du Soleil et ce, pour une mission d’une durée initiale de six ans.

PARTAGER

Commentaire Facebook !