La pleine lune agit sur le comportement

Beaucoup de personnes se plaignent de mal dormir les nuits de pleine lune. Le lien entre les deux phénomènes n’a jamais pu être établi jusqu’à aujourd’hui.

Des chercheurs suisses, de l’Université de Bâle,  ont finalement eu l’idée de cette recherche en prenant un verre ensemble après le travail dans un bar du coin… un soir de pleine lune !

Ils ont évalué l’effet de la pleine lune sur des volontaires dans un laboratoire du sommeil. Et ils ont fait une découverte étonnante.

L’équipe de chercheurs a examiné les données de personnes ayant passé une semaine dans un laboratoire. Ils ont mesuré leurs ondes cérébrales, les mouvements oculaires et le taux hormonal lors des différentes phases du sommeil.

Il est apparu que l’horloge interne réagit au rythme lunaire. Les volontaires ont fait état d’une plus mauvaise qualité du sommeil pendant les phases de pleine lune. Des réactions physiques ont aussi pu être mesurées.

Moins de sommeil profond

Il a été mesuré que l’activité du cerveau dans les parties liées au sommeil profond avait diminué de 30%.

De plus, les “cobayes” ont nécessité cinq minutes de plus en moyenne pour s’endormir et ont dormi vingt minutes de moins. Leurs valeurs de mélatonine, l’hormone qui règle les phases de sommeil et d’éveil, étaient plus basses.

Le Dr. Christian Cajochen explique:

“C’est la première preuve fiable que le cycle lunaire peut influencer la structure du sommeil chez l’homme. Nous ne nous y attendions pas”

“Le cycle lunaire semble avoir une influence sur le sommeil humain, même si on ne le voit pas la lune et que l’on ne sait pas” qu’il s’agit d’un soir pleine lune. “

Ancien vestige

Les scientifiques supposent dès lors qu’il existe aussi, en plus du rythme diurne du corps, un rythme lunaire. Il pourrait s’agir d’un vestige très ancien de l’humanité, lorsque la lune a pu influencer certains schémas comportementaux de nos ancêtres.

Celui-ci est très bien documenté chez beaucoup d’animaux, en particulier marins chez qui le clair de lune régule les comportements de reproduction.

PARTAGER

Commentaire Facebook !