Montréal
jeudi , 8 décembre 2016 9:06
GDTI Mag » Sciences » Espace » Schiaparelli de la mission ExoMars a-t-il réussi à se poser?

Schiaparelli de la mission ExoMars a-t-il réussi à se poser?

schiaparelli ExoMars

L’Agence spatiale européenne ignore toujours pour l’instant si son atterrisseur Schiaparelli a réussi ou non à se poser sur Mars.

Le module Schiaparelli, qui s’est séparé dimanche de la sonde scientifique TGO, s’est réveillé comme prévu peu avant l’atterrissage, comme a permis de le constater un radiotélescope indien qui a capté un signal radio, a indiqué l’Agence spatiale européenne.

Ce faible signal radio a cessé d’être reçu par le radiotélescope indien, peu avant ou après l’atterrissage, a indiqué Thierry Blancquaert qui est le responsable de Schiaparelli.

Andrea Accommazzo, directeur des opérations de vol au Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) à Darmstadt en Allemagne mentionne que: «Les données que nous avons collectées jusqu’à présent pour l’atterrisseur Schiaparelli ne sont pas absolument normales» «Mais pour le moment cela ne veut rien dire».

M. Blancquaert estime quant à lui que la perte de ce signal «ne donne pas d’indications tangibles» sur l’état de l’atterrisseur «Si Schiaparelli se trouve derrière un petit cratère, cela peut suffire à ce que le radiotélescope ne parvienne pas à l’entendre» «J’aurais été ravi si j’avais eu un signal immédiatement après l’atterrissage. Mais je ne m’inquiète pas trop encore».

Nous attendons donc les informations collectées par  les sondes autour de Mars pour nous permettre de savoir où en est Schiaparelli. Par exemple, la sonde européenne Mars Express, est à l’écoute d’un signal. Les données que l’ensemble des sondes obtiendront seront décryptées et analysées.

Schiaparelli est censé s’être posé à l’intérieur de la plaine équatoriale de Meridiani Planum, sur laquelle a déjà atterri en 2004 le robot mobile américain Opportunity.

Par contre un succès pour la sonde TGO 

La sonde scientifique européano-russe TGO, qui s’est séparée dimanche de l’atterrisseur, a terminé ses manoeuvres de freinage et elle s’est mise en orbite autour de Mars tel que prévu.

La sonde TGO emporte quatre instruments dont deux conçus par les Russes. Elle commencera sa mission scientifique début 2018.

TGO sera chargée d’analyser l’atmosphère martienne pour y détecter des gaz comme le méthane qui pourrait indiquer la présence d’une forme de vie microbienne actuelle sur la planète.

Voici la rediffusion de la conférence

Compte rendu de la journée

17 h 30. Schiarelli fait régner le suspense, la confirmation de son atterrissage se fait toujours attendre. Les dizaines d’horloges de la salle de contrôle de la mission Exomars de l’Agence spatiale européenne égrainent les minutes. Voilà dix minutes que Schiaparelli est sensé s’être posé sur la planète rouge et toujours pas de signal de confirmation. A-t-il été émis, mais trop faiblement pour être perçu à cause du nuage de poussière soulevé par l’atterrisseur européen ? Les centaines d’ingénieurs ne comptent plus que sur cela pour ne pas avoir à se désoler de l’échec de la mission.

17 h 40. Toujours aucune nouvelle de Schiaparelli. Est-ce le cauchemar de Beagle 2 qui se reproduit ? Déjà le 25 mars 2003, l’Esa avait réussi à poser un minuscule atterrisseur sur Mars, mais la mission avait échoué. Beagle 2 n’a jamais plus donné signe de vie pour une raison encore inconnue. Du reste, il a pu être observé sur des photos de la planète rouge par l’orbiteur Mars Reconnaissance Orbiter.

18 heures. 45 minutes de silence, mais les ingénieurs y croient encore. Maintenant que la sonde TGO est en place, c’est elle qui pourrait recevoir le signal de Schiaparelli et le renvoyer sur Terre. Mais son antenne n’est pas encore opérationnelle. L’Esa a déjà tout lieu de se féliciter du succès de la mise en orbite de TGO. Désormais, l’Europe possède deux sondes en orbite autour de la planète rouge avec Mars Express lancé en 2003.

18 h 35. Faut-il s’inquiéter du long silence de Schiaparelli ? Durant toute sa descente, son signal était recueilli par le Giant Metrewave Radio Telescope (GMRT), mais silence radio au moment de l’atterrissage. Un long suspense qui n’inquiète pas trop le Français Michel Denis, directeur de la mission ExoMars, dans la mesure où le signal envoyé par l’atterrisseur est si ténu qu’il a pu se perdre en route. Il faut désormais attendre que les ingénieurs de l’ESA aient fini de dépiauter les signaux envoyés par la sonde européenne Mars Express qui tourne autour de Mars depuis 2003. Elle est mieux placée pour « entendre » Schiaparelli et pour relayer les informations vers la Terre avec son antenne radio de près de deux mètres de long.

18 h 38. Salve d’applaudissements dans le centre de contrôle. La sonde TGO est bien réapparue derrière Mars. C’est officiel : l’Europe possède désormais deux satellites autour de la planète rouge.

19 h 10. L’analyse des données en provenance de Mars Express et de TGO ne sera pas achevée avant une heure, voire deux. L’agence spatiale européenne a interrompu sa retransmission en live. Elle ne reprendra qu’à 20 h 35.

21h30. Dans la soirée, Paolo Ferri, chef de la division des Opérations à l’ESA s’est exprimé sur l’atterrisseur européen : “il est clair que les signes ne sont pas bons mais nous avons besoin de plus d’informations”. Le faible signal radio émis a cessé d’être reçu par un radiotélescope indien “peu avant ou au moment de l’atterrissage”, planifié à 14h48 GMT (16h48 heure de Paris), a indiqué Thierry Blancquaert, responsable de Schiaparelli. “Il ne faut pas en tirer des conclusions hâtives”, a déclaré Andrea Accommazzo. Ce sont des sondes autour de Mars qui vont permettre de savoir où en est Schiaparelli. “Nous saurons demain matin” ce qui est advenu de lui, a déclaré Paolo Ferri.

23h41. L’atterrisseur européen Schiaparelli “a touché le sol” de Mars mais “il n’émet pas de signal”, a annoncé mercredi Thierry Blancquaert, responsable du module à l’Agence spatiale européenne (ESA). “Je ne suis pas très optimiste” sur les données censées avoir été prises après l’atterrissage du module planifié à 14h48 GMT, a-t-il ajouté.

Voici un petit vidéo de ce qui était prévu

Sources: CNES et AFP

 
Si vous aimez ce texte, n’oubliez pas de partager le lien à vos connaissances, vos amis, ainsi que sur les réseaux sociaux ! Ne manquez plus nos articles: Aimez et suivez aussi notre page Facebook

Commentaires Facebook



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *