Sony abandonne la fabrication des ordinateurs

Encore un autre qui abandonne le marché des ordinateurs.

Le groupe japonais a décidé de vendre ses activités dans ce domaine et la marque VAIO à un fonds d’investissement. La firme compte dorénavant se concentrer sur les téléphones intelligents et les tablettes.

Sony a confirmé qu’il va se débarrasser de sa branche PC en revendant le tout au fonds d’investissement “Japan Industrial Partners”. L’entreprise japonaise suit ainsi la même trajectoire qu’IBM, qui avait également vendu sa division à Lenovo en 2005.

Selon le communiqué du groupe, les termes de l’accord définitif entre les deux parties devraient être finalisés d’ici fin mars.

Au cours de cette période, Sony va progressivement cesser la planification, la conception et le développement d’ordinateurs. La fabrication et la vente seront également interrompues après ce printemps. Cependant, Sony assure que ses clients continueront de bénéficier de son service après-vente, même si le groupe se concentre sur d’autres activités.

Les constructeurs de PC sont soumis à une forte pression sur les marges, explique Mikado Katagawa, analyste chez Gartner. Ceux, présents dans les gros volumes, comme Lenovo, Dell ou HP, peuvent s’en accommoder. Mais pas Sony, dont les volumes deviennent trop bas. Et ce malgré la popularité de la marque Vaio sur les segments moyenne et haut de gamme du marché. “

Sony compte maintenant mobiliser toute son énergie pour des secteurs dans lesquels elle se trouve en meilleure position ou qui offrent de meilleures perspectives de croissance et de profit. Ainsi, la firme indique qu’elle concentrera essentiellement ses ressources pour s’imposer dans les téléphones intelligents et les tablettes numériques.

En parallèle, Sony va complètement réorganiser son activité dans les téléviseurs. Reconnaissant que cette branche enregistre des pertes très importantes malgré les diverses mesures visant à faire des économies, l’entreprise a décidé d’en faire une filiale indépendante afin qu’elle pèse moins dans ses résultats financiers. Cette restructuration interne doit s’achever au mois de juillet, selon le calendrier du groupe. Cependant, les analystes financiers sont sceptiques sur l’avenir du groupe dans l’électronique grand public. La création d’une filiale ne résout pas le problème de son secteur télévision. Elle ne peut être qu’un mouvement d’affaires dans l’attente de trouver une solution durable. La direction prévoit une perte de 250 millions de dollars dans cette activité sur l’exercice en cours qui sera clos le 31 mars 2014.

Ces grandes manœuvres vont également être accompagnées d’une réduction d’effectifs très importante. Si le fonds d’investissement compte probablement recruter entre 250 et 300 employés de la firme japonaise pour gérer ses nouvelles activités dans le PC, beaucoup resteront sur le carreau. D’ici la fin de l’année, 5000 postes seront totalement supprimés chez Sony,1500 au Japon et 3500 ailleurs dans le monde.

En sus de ces nouvelles, Sony annonce aussi qu’elle se retire du marché du livre numérique et fermera son ‘Reader Store’  le 20 mars prochain. Voir l’article.

PARTAGER

Commentaire Facebook !