Nos téléphones intelligents inciteraient à la paresse intellectuelle

L’omniprésence des téléphones intelligents pourrait encourager à une certaine forme de paresse intellectuelle, prévient une étude réalisée par des chercheurs ontariens.

Le doctorant Gordon Pennycook, de l’Université de Waterloo, a expliqué que les gens qui attaquent normalement un problème de manière intuitive, en se fiant sur leurs instincts pour prendre une décision, utilisent fréquemment le moteur de recherche de leur téléphone, au lieu de leur cerveau, pour dénicher une information qu’ils possèdent déjà ou qu’ils pourraient facilement obtenir.

Les téléphones intelligents leur permettent d’être encore plus paresseux qu’ils ne le seraient normalement, a ajouté M. Penncook.

En revanche, dit-il, les gens qui attaquent un problème en l’analysant et en remettant constamment en question leurs décisions ont tendance à être des gens très intelligents.

Parmi les 660 participants à l’étude, ceux qui ont témoigné d’aptitudes cognitives solides et d’une approche plus analytique passaient moins de temps à effectuer des recherches sur leur téléphone.

«Notre étude appuie une association entre un recours important au téléphone intelligent et une intelligence moindre, a dit M. Pennycook par voie de communiqué. D’autres études seront nécessaires pour déterminer si les téléphones intelligents sont directement responsables du déclin de l’intelligence.»

Les chercheurs préviennent que d’éviter d’avoir recours à notre propre cerveau pour résoudre un problème pourrait avoir des conséquences néfastes sur une population vieillissante.

L’étude est publiée par le journal scientifique Computers in Human Behavior.

PARTAGER

Commentaire Facebook !