Trop belle pour un profil Linkedin, on supprime son compte

Florencia Antara, développeuse web chez Toptal - © Toptal

Linkedin supprime le profil d’une spécialiste en programmation informatique car il ont jugé qu’elle est trop belle pour que cela soit vrai!

Le réseau social spécialisé dans la mise en relation de profils professionnels jugeait une jeune femme trop « séduisante » pour être une « vraie » ingénieure en informatique et a décidé de supprimer son profil ainsi que toutes les publicités de l’entreprise californienne Toptal. C’est ce que rapporte le site anglophone « The Daily Dot »,

La société basée à Palo Alto (Californie) et dirigée par Taso du Val, avait lancé une campagne de recrutement sur le réseau professionnel LinkedIn. Pour illustrer ses annonces, l’entreprise a utilisé des photos issues de banques d’images mais également des portraits de ses propres développeurs et développeuses, dont Florencia Antara.

Le scandale a qui a enflammé Internet a débuté lorsque LinkedIn a retiré purement et simplement l’annonce de l’informaticienne et a désactivé le compte de Toptal en jugeant les photos « offensantes ». Linkedin a effectué ces  retraits sur de simples requêtes formulées par certains internautes pour faire supprimer les annonces.

L’annonce en question

toptal-blog-image

LinkedIn a envoyé un mémo à l’entreprise en expliquant le retrait en mentionnant avoir reçu plusieurs plaintes d’internautes qui estimaient notamment que la photo de la jeune femme d’origine argentine, Florencia Altara, était « trop suggestive » et qu’elle « regardait l’appareil photo comme si elle voulait lui faire l’amour ».

Suite à l’action de Linkedin, Taso du Val, le président de Toptal, a fait part de son incompréhension via un communiqué sur son site:

« Comme beaucoup d’entreprises, nous avons recours aux publicités LinkedIn pour toucher de nouveaux partenaires, clients, développeurs et de potentiels employés. Nous avons proposé des publicités aussi bien masculines que féminines. Nous avons pris des clichés extrêmement professionnels d’hommes et de femmes travaillant effectivement pour le réseau Toptal, en faisant en sorte qu’ils paraissent sûrs d’eux, qu’ils soient bien habillés et heureux. Mais les équipes publicitaires de LinkedIn sont en complet désaccord avec cela. Aujourd’hui, ils sont convaincus que les femmes apparaissant dans nos publicités offensent leurs utilisateurs. Pour moi, c’est incompréhensible ».

Finalement, l’accès au compte Toptal a été réactivé par LinkedIn. Invoquant une « erreur », le réseau social a assuré que les offres pouvaient être de nouveau publiées avec les photos initiales. Un excès de zèle dont LinkedIn aurait sans doute pu se passer.

À 01h00 ce mercredi 7 août, la page Linkedin de l’entreprise est toujours vide.

Que pensez vous de ce cas ?

PARTAGER

Commentaire Facebook !