Trop de bactéries dans la bouche et l’intestin donnent des maux de tête

migraine maux de tête

Selon une étude américaine, les patients migraineux auraient des niveaux plus élevés de bactéries impliquées dans le métabolisme des nitrates alimentaires, contenus dans la viande, la charcuterie et les légumes verts à feuilles, qui pourraient déclencher les maux de tête.

Des chercheurs américains de l’université de San Diego ont découvert une différence entre les patients migraineux et les personnes non sujettes aux maux de tête: ils hébergent plus de bactéries dans la bouche, la gorge et le microbiote intestinal, qui convertissent les nitrates en oxyde nitrique dans le sang, ce qui peut induire des maux de tête.

On trouve ces nitrates alimentaires dans les viandes transformées, comme le bacon, la charcuterie, mais aussi dans les vins, le chocolat, les légumes feuillus et certains médicaments.

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont analysé les échantillons fécaux de 171 personnes souffrant de migraine comparativement à 172 échantillons oraux et 1996 échantillons fécaux de participants en bonne santé.

D’après les résultats,  les patients migraineux présentent, en moyenne, significativement plus de bactéries qui convertissent les nitrates que les témoins non migraineux. Et ce de manière égale dans la bouche ou les intestins.

Ce phénomène a déjà été observé chez des patients cardiaques. Environ quatre patients sur cinq qui prennent des médicaments contenants du nitrate pour traiter la douleur à la poitrine ou l’insuffisance cardiaque congestive rapportent des maux de tête sévères comme effet secondaire.

“Nous avons désormais une piste qui nous permet d’aborder les migraines bien qu’il reste à voir si ces bactéries sont une cause ou un résultat des troubles”, explique Antonio Gonzalez, auteur de l’étude.

Pour aller plus loin, les prochaines phases de test devront cibler les différents types de migraines.

Ces conclusions ont été publiées dans la revue mSystems.

SourcemSystems et RelaxNews
PARTAGER

Commentaire Facebook !