Le cratère martien nommé Gale renfermait un lac

de l'eau dans le cratère martien Gale

La mission du robot américain Curiosity, entamée en août 2012, se poursuit sur Mars. Des scientifiques de la mission ont déterminé que le cratère de Gale a renfermé un grand lac alimenté par des rivières pendant des dizaines de millions d’années.

Ils en viennent à cette constatation après avoir examiné des roches et les différentes couches sédimentaires de l’endroit.

Selon Michael Meyer, responsable du programme d’exploration de Mars à la NASA, le cratère était un grand lac s’étendant sur 155 kilomètres, peut-être même une série de lacs. Il aurait été suffisamment grand pour avoir existé des millions d’années, le temps de se former, de s’assécher et entre-temps d’accumuler assez de sédiments pour former le mont Sharp.

Water-on-Mars« Nous pouvons ainsi répondre à deux grandes questions quant au cratère de Gale : comment s’est formé le mont Sharp (au centre) et combien de temps l’eau a été présente pour permettre l’existence d’une vie microbienne. »— Michael Meyer

La direction d’écoulement des eaux, comme l’indique la disposition des couches sédimentaires, laisse à penser que le mont Sharp, haut de 5500 mètres, n’existait pas au moment où il y avait le lac. Il aurait été formé par une série d’accumulations de sédiments et par érosion.

Selon les chercheurs, pour qu’un lac aussi vaste et des rivières aient pu exister aussi longtemps sur Mars, il a fallu que le climat soit totalement différent de ce qu’il est depuis 2 milliards d’années, à savoir sec et froid.

L’atmosphère martienne devait être beaucoup plus épaisse et plus chaude pour permettre à l’eau d’exister à l’état liquide. De plus, l’atmosphère devait être chargée d’humidité, ce qui pourrait signifier la présence d’un océan produisant assez d’évaporation pour générer les précipitations suffisantes pour alimenter ce lac et les rivières.

PARTAGER

Commentaire Facebook !