La NASA dévoile une vidéo de la face cachée de la Lune

La face cachée de la Lune

La sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter, a cartographié la face cachée de la Lune. Des images à découvrir pour mieux connaître la Lune et la Terre.

Grâce à la sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter, la NASA a pu montrer des images montrant la face cachée de la Lune.

Cette face cachée de la Lune est l’hémisphère de la Lune qui est en permanence tourné dos à la Terre, l’autre côté étant nommé face visible de la Lune. En effet, un seul et même côté de la Lune est visible depuis la Terre, car la Lune possède une période de rotation égale à sa période de révolution (27,3217 jours), phénomène appelé rotation synchrone. Le côté complémentaire est donc invisible depuis la Terre, et n’a été photographié et cartographié que grâce aux sondes spatiales, la première étant la sonde soviétique Luna 3 en 1959.

Les premiers hommes à l’apercevoir directement furent l’équipage de la mission Apollo 8 en orbite autour de la Lune en 1968.

Le terrain rugueux est remarquable aussi bien par la multitude de cratères que par sa pauvreté enmaria lunaires. Cette face cachée possède également le plus large cratère d’impact connu du système solaire : le bassin Pôle Sud-Aitken. On l’a proposée pour accueillir un radiotélescope géant, au motif qu’il y serait protégé des interférences possibles venues de la Terre.

Dans une vidéo générée par ordinateur à partir des relevés de la sonde spatiale, l’agence spatiale américaine donne à admirer un fascinant timelapse de notre satellite, avec la Terre en toile de fond.

 

Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) est une sonde spatiale de type orbiteur de la NASA lancée en 2009 dont l’objectif est d’étudier la Lune depuis son orbite. LRO fait partie du programme Lunar Precursor Robotic dont l’objectif était d’effectuer des reconnaissances approfondies de notre satellite.

 La sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter LROLRO a une masse totale de 1 916 kg et embarque sept instruments scientifiques dont notamment des caméras en lumière visible, un radiomètre à infrarouge, un spectromètre ultraviolet, et différents instruments destinés à détecter la présence d’eau.

Il est placée en orbite à une altitude de 50 kilomètres  autour de la Lune ce qui lui permet d’effectuer des observations extrêmement détaillées de la surface. Les objectifs de la sonde sont de dresser une carte à haute résolution de la Lune, tenter de détecter la présence d’eau au niveau des régions polaires, définir un système géodésique complet et évaluer l’intensité du rayonnement ionisant d’origine cosmique.

Cet orbiteur a été lancé le 18 juin 2009 par une fusée Atlas V depuis la base Cap Canaveral, avec une deuxième sonde lunaire Lunar Crater Observation and Sensing Satellite (LCROSS) ayant une mission complémentaire. Les instruments de la sonde ont donc permis de dresser une carte topographique avec le relief et une carte bidimensionnelle de la Lune d’une précision jamais atteinte jusqu’ici.

PARTAGER

Commentaire Facebook !