Windows 8 a été pensé et conçu pour les utilisateurs occasionnels

Jacob Miller, un ancien employé de Microsoft, qui travaillait au secteur du design de l’interface utilisateur durant la conception de Windows 8, décrit publiquement et ouvertement sur le réseau social Reddit, comment l’entreprise Microsoft serait parvenu à un compromis destiné à séduire d’abord les utilisateurs peu avertis.

Microsoft a conçu Metro, ou Modern UI, l’interface de Windows 8 pour « votre petite sœur analphabète en informatique, les grands-pères qui ne savent pas comment utiliser ce truc sur l’ordinateur et pour maman qui recherche juste des recettes de tarte aux pommes ».

« C’est que l’interface de Windows 8 a d’abord été pensée pour les utilisateurs occasionnels. L’interface a été conçue pour la consommation de contenus, par exemple pour consulter son Facebook ou regarder des photos ».

Mais Windows ne se destinant pas uniquement aux utilisateurs peu avertis, pourquoi Microsoft a-t-il fait le choix d’imposer Metro par défaut à tous ? Pour Jacob Miller, l’explication est à rechercher du côté des tests menés par Microsoft.

L’éditeur aurait ainsi, comme sur OS X et Linux, testé l’intégration du bureau multiple. Une fonctionnalité très mal accueillie par les utilisateurs novices pour qui elle serait source de confusion et non d’un gain.

Pour M. Miller, Windows 8 est donc un peu comme une « veste de smoking louée », cela peut convenir à quasiment tout le monde, sans aller à quelqu’un en particulier, comme les « power users ». « Nos mains étaient liées, et nos utilisateurs étaient ennuyés avec leurs vestes de location ».

Jacob Miller juge que pour gérer ce compromis, régulièrement critiqué, Microsoft a donc choisi de faire cohabiter deux environnements. « Nous avons divisé les utilisateurs en deux groupes : occasionnel et avancé. Nous avons conçu deux terrains de jeu distincts pour eux. Tous les utilisateurs occasionnels auraient leur propre espace, nouveau et clinquant, pour regarder des images de chats : Metro. Les utilisateurs avancés auraient alors le champ libre sur leur domaine natif : le bureau ».

Si les deux populations d’utilisateurs ont été prises en compte, Microsoft a donc décidé de privilégier l’une d’entre elles en faisant de Metro l’écran d’accueil par défaut. « Les utilisateurs novices n’explorent pas » avance M. Miller en guise d’explication. L’éditeur aurait ensuite tenu compte de ses utilisateurs avancés via Windows 8.1 en leur permettant de faire du bureau l’écran de démarrage.

En se questionnant, faut-il donc en conclure que Microsoft se désintéresse désormais de ces derniers ? En aucune façon d’après Jacob Miller, même s’il admet que ces derniers percevront les bénéfices de ce choix d’interface sur le long terme.

Il termine la conversation en indiquant ceci:

« Pour le moment nous avons encore beaucoup de travail à faire pour rendre Metro séduisant pour les utilisateurs occasionnels, et cela va monopoliser notre attention un certain temps. Mais une fois que cela sera au point et ronronnera, nous commencerons à enrichir le bureau »

« Les choses seront plus rapides, plus développées et mieux pensées qu’elles ne l’ont été par le passé, et c’est pourquoi Metro est bon pour les utilisateurs avancés »

« Windows 9 sera moins confus et proposera plusieurs versions de bureaux aux utilisateurs »

windows8tactileAinsi il sous-entend clairement qu’une fois le travail réalisé pour le premier groupe d’utilisateurs, la firme se penchera sur les fameux power users. On recoupe d’ailleurs une bonne partie des rumeurs concernant Windows 9 : un système unique mais disposant d’interfaces adaptées à chaque type d’utilisation, dont une qui serait prévue pour les PC classiques, sans s’appuyer sur le tactile

La question est de savoir ce qui va se passer maintenant car Windows 8 n’est pas le succès escompté par Microsoft,  l’année 2014 sera donc déterminante pour le futur de Windows. On espère qu’une partie du voile devrait être levée par la firme et ce,  entre le 2 et le 4 avril, durant la conférence BUILD.

Nous verrons peut-être aussi ce que Microsoft aura à dire sur les déclarations publiques de son ex-employé et s’ils sont rigoureusement exactes.

PARTAGER

Commentaire Facebook !